NewTek Studio

La Tip Jar | Rejoindre la liste de diffusion

Le tout nouveau studio de production de The Weather Company, une Société IBM

19 février 2018, par Ellen Camloh

Comme dit le proverbe, si vous n’aimez pas le temps qu'il fait à (indiquez la région ici), attendez quelques minutes.

Les utilisateurs de cette application ont pu voir l’éclipse lunaire de la Superlune sur leurs téléphones

Dans le passé, les chaînes météo avaient peu de problèmes pour suivre le changement rapide du temps. Après tout, les seules choses nécessaires à la diffusion d’un bulletin météo traditionnel étaient un présentateur et une carte.

Plus récemment, les gens se sont habitués à avoir des écrans partout, et n’attendent absolument pas le bulletin météo. En ne faisant rien de plus que faire défiler leur écran d’ordinateur, de tablette ou de téléphone, ils ont la température actuelle et les prévisions en un instant.

Mais revenons à aujourd’hui, dans un monde de technologies, où l’accès à l’information évolue aussi constamment que la météo. Les gens sont plus connectés qu’avant, et reçoivent des mises à jour de leurs propres cercles d’amis et de communautés plus larges à travers plusieurs plateformes média.

The Weather Company, une société IBM, a gardé le rythme des tendances mondiales. Fournisseur principal de plateformes et de services, ils exploitent la météorologie et les données associées pour aider les sociétés à prendre des décisions éclairées et des actions, en tenant compte de la météo. Ils sont propriétaires de la marque The Weather Channel, y compris weather.com et l’application mobile, et Weather Underground. Ses producteurs cherchent à rendre la couverture météo aussi personnelle pour ceux qui la regardent que pour ceux qui la vivent sur le moment.

Ils ont découvert que c’est une question de création de nouvelles formes de connexions.

Engagement utilisateur (Généré)

“Un de nos objectifs à The Weather Company est d’utiliser un niveau supérieur de production visuelle pour rendre les prévisions plus convaincantes.“ dit Jim Robinson, Producteur Senior de la Supervision et Manager des Studios Numériques de la société. “Nous rendons la météo plus intéressante, et nous la connectons avec la vie des gens.“

The Weather Company, une société IBM, utilise les dernières technologies pour rendre les bulletins météo plus personnels sur le moment. 

The Weather Company, une société IBM, utilise les dernières technologies pour rendre les bulletins météo plus personnels sur le moment.

“Nous utilisons une tonne de vidéos publiées par les utilisateurs sur les réseaux sociaux, Twitter, Facebook et Instagram,“ dit Robinson. “Parce que tout le monde a un téléphone, et tout le monde connait une façon de diffuser rapidement ce qui arrive autour de lui, nous sommes aujourd’hui en première ligne pour montrer plus d’histoires visuelles que juste des cartes.“

Robinson lui-même a pris l’habitude de naviguer sur Facebook Live quand il y a un orage qui vient d’être identifié, ou qu’un ouragan dévastateur s’apprête à rugir.

“Vous pouvez trouver une cartographie des gens qui sont en train de diffuser en live streaming en ce moment. Quand je clique sur des gens à un endroit particulier, je peux voir exactement ce qu’il se passe autour d’eux, en temps réel.“ dit-il.

Il navigue à travers les streams, et s’il trouve quelque chose qu’il peut couvrir, il dit à son équipe de chercher des vidéos de cette zone ou de localiser quelqu’un qui peut capter des images localement. Il y a une différence considérable par rapport à la navigation parmi les données des stations météo locales pour voir des mesures chiffrées des précipitations et des données sur les rafales de vent.

Avec les réseaux sociaux, Robinson dit que “vous avez maintenant ces petits micro-bureaux, à travers le monde, et qui vous offrent une vision sur ce qui est en train de se passer. Et ça, pour moi, c’est vraiment génial.“

Le contenu généré par les utilisateurs peut aller instantanément sur tous les écrans via le NDI, comme cette image des incendies en Californie.

Pluies d’Activités

Au début, introduire ce genre de médias numériques, plus impulsifs, dans une production présentait quelques défis.

Car auparavant, The Weather Company utilisait des installations de production vidéo traditionnelles qu’elle partageait avec la chaîne TV The Weather Channel, la chaîne de télévision câblée basée sur GA. La chaîne de télé The Weather Channel n’a pas été acquise par IBM en 2016.

Bien sûr, ils ont pu trouver des solutions pour faire que la technologie du studio fonctionne pour eux jusqu’à un certain point. Mais la nature des workflows baseband linéaires présente deux obstacles:

Premièrement, l'infrastructure baseband n’était pas adaptable facilement aux workflows qui dépendent des média numériques, comme weather.com l’était de manière croissante.

Et deuxièmement, connecter les câbles de sorte à acheminer la vidéo partout signifiait que l’équipe ne pouvait simplement pas créer une nouvelle source numérique à tout moment. Au lieu de cela, l’apport de contenu social requière un peu de planification en avance, de l’équipement et un savoir-faire.

“Nous trouvions d’excellentes vidéos d’utilisateurs sur les plateformes comme Youtube, mais tout ce que nous trouvions était déjà daté de plusieurs heures, voire d’une journée.“ dit Robinson. En d’autres mots, le temps qu’ils l’intègrent dans leur production, ce n’était déjà plus l’info météo à la minute sur laquelle ils comptaient.

Alors il ont du limiter leurs nouvelles idées à celles qu’ils pouvaient faire fonctionner sur un workflow broadcast traditionnel. “Nous avons du mener une bataille constante sur les infrastructures, essayant de faire de nouvelles choses et de connecter de nouveaux systèmes qui n’étaient pas compatibles.“ dit Robinson.

Mais en 2017, après que The Weather Company ait été rachetée par IBM, Robinson et le reste de son équipe, n’étant plus sous la même propriété que The Weather Channel, ont déménagé dans de nouvelles installations, et avec un nouveau bâtiment vint une ardoise neuve.

"Nous ne venions pas dans une entreprise de diffusion", dit Robinson. “Nous entrions dans une entreprise de ‘tout ce dont nous avions besoin’. Et nous avions besoin de flexibilité. ”

NDI offre une flexibilité maximum dans la régie, la clé pour un bulletin météo.
NDI offre une flexibilité maximum dans la régie, la clé pour un bulletin météo.

Aussi changeant que le temps

A cet instant, l’équipe sentait qu’elle avait atteint les limites des workflows baseband. “Je savais que je voulais être extrêmement flexible sans avoir à acheter beaucoup d’équipements, et les workflows sur IP nous ont permis de faire ça.“

Il s’est intéressé à la vidéo sur IP vers la fin 2014, mais il pensait que c’était hors de sa portée pour ce que The Weather Company voulait faire. Cela semblait cher: la technologie était compliquée, et c’était un grand bouleversement comparé aux routeurs vidéo.

Mais en 2015, alors que l’équipe de vidéo numérique utilisait un NewTek TriCaster® pour une production en direct, NewTek a sorti la technologie NDI® pour la vidéo sur IP, qui pouvait être incorporée dans le workflow avec TriCaster.

Ils ont d’abord testé avec quelques applications logicielles NDI abordables, NewTek Connect Pro (rend les sources sur un réseau IT disponibles en tant que vidéo NDI pour la production) et NewTek NDI Telestrator (dessin à main levée sur une vidéo, sur le réseau en utilisant une souris, un stylet ou du bout du doigt), et ils ont été stupéfaits de la facilité avec laquelle le NDI connecte les sources numériques à la vidéo en direct.

“J’ai compris qu’il ne serait pas compliqué de montrer à mon équipe comment nous pourrions vraiment en profiter,“ dit Robinson, et ça ne l’a pas été. “Ils ont compris immédiatement.“

Robinson et son équipe ont conçu le nouvel espace pour qu’au lieu de deux studios baseband, ils puissent avoir des points de connexion réseau dans tout l’espace. “Nous avons installé des réseaux IP partout dans notre salle de rédaction, dans nos studios et nos régies, afin de pouvoir nous connecter n'importe où.“

Même leurs caméras SDI étaient solidement câblées sur les NewTek NC1 Studio I/O Modules, les convertissant en formats vidéo IP. “Les fondations principales de ce que nous faisons, c’est la vidéo sur IP.“ dit Robinson. “Et tout est construit autour du NDI de NewTek.“

NewTek TriCaster dans le studio de The Weather Company, une société IBM

Transition Simple

Si passer d’une installation traditionnelle baseband à une installation tout IP semble être une perspective intimidante, Jim Robinson et l’équipe vidéo numérique ne l’a pas vu ainsi.

“J’ai dit à mon équipe, ‘Nous avons un super espace dans notre bâtiment, le Digital Weather Center. Vous allez entrer, vous allez vous sentir comme si vous aviez les mêmes systèmes, dans la même installation, et tout sera pareil.“ dit Robinson.

C’était équipé de systèmes qu’ils utilisaient déjà, il leur a dit, qu’en fait le grand TriCaster 8000 qu’ils utilisaient dans les vieux studios, et les systèmes de production NewTek IP Series 44-entrées, partagent la même UI logicielle si familière.

La seule différente, c’est que “nous avons une tonne de sources supplémentaires sous la main pour faire ce que nous voulons avec, et nous serons toujours prêts.“

Vidéo: Un exemple de comment amener une vidéo en direct via NDI pendant un évènement atmosphérique.

Se préparer pour l’imprévisible

The weather Company a eu sa production en streaming live inaugurale depuis les nouvelles installations le 31 janvier 2018, pendant l’éclipse totale de lune, testant tous ses systèmes dans son workflow IP.

C’était aussi le jour où ils ont réalisé que le workflow changerait constamment, en fonction de la situation. “Il y a de gros évènements météo, des catastrophes naturelles arrivent partout dans le monde, et nous devons être capables de répondre à tous les scénarios“ dit Robinson.

La nuit de l’éclipse lunaire, ils ont réalisé que pour diffuser en streaming live sur l’application, la redondance sur les deux studios et les deux régies était vitale.

“Si l’alimentation coupait, si quelqu’un se prenait les pieds dans une caméra, tout pouvait arriver. Nous devions être prêts à tout récupérer si besoin.“ dit il. En utilisant des applications logicielles NDI, en un instant ils pouvaient modifier des options, et instantanément passer du studio 1 au Studio 2 pour diffuser en streaming sur l’application.

L’impact de la production sur IP, aussi, s’est étendu au-delà de la commutation en direct, car la technologie NDI permet à tous les appareils de communiquer entre eux sur le réseau (pas juste transmettre des sources dans un sens vers un mélangeur central).

Pour le programme de l’éclipse lunaire, l’équipe a réunit tous les signaux NDI, formant un “routeur“ virtuel basé sur l’IP, et l’a utilisé pour alimenter leur mur vidéo et tous les autres moniteurs.

Ils ont également facilement réacheminé le flux de l'application vers le réseau, à l'aide du NDI, ainsi ils pouvaient surveiller l'expérience utilisateur réelle pendant le flux en direct, au lieu de simplement voir le programme de sortie.

“A partir du moment où une image touche la caméra jusqu’au moment où une image atteint l’écran de votre application, tout est NDI. Chaque écran vidéo que vous voyez est alimenté par le NDI.“ dit Robinson. “Tout est basé sur l’IP. Point barre.“

“Tous les écrans vidéo sont alimentés par le NDI. Tout est basé sur l’IP. Point barre.“ dit Robinson
“Ce sont des choses qui n’arrivent simplement pas en un instant avec le baseband, comme elles le font maintenant que nous avons le NDI.“

Système Basse Pression

Juste avant le lever du soleil le 31 janvier, le monde a eu droit au spectacle céleste de l’éclipse totale de lune.

Si ils avaient l’application de The Weather Channel sur leurs téléphones, les chasseurs d’étoiles n’avaient même pas à quitter la chaleur de leurs lits pour la voir.

Dans les studios de la Weather Company à Atlanta, l’ambiance était presque aussi sereine, au moins comparé à une production baseband traditionnelle.

“Nous prenions des décisions dans l’instant, être capable d’ajuster les choses aussi rapidement, au point que je ne pense pas qu’on ait déjà eu une expérience passée, avec un niveau de stress aussi proche de zéro.“ dit Robinson. “Nous faisions des changements de dernière minute, juste comme ça (claquement des doigts) ‘se connecter au module I/O’, ‘changer la source’, ‘On est bien’. Ce sont des choses qui n’arrivent juste pas en un instant avec le baseband, comme c’est le cas pour nous avec le NDI.“

En couvrant des évènements naturels, importants ou non, locaux, nationaux et internationaux, Robinson est totalement conscient de l’adage selon lequel le temps change rapidement.

“Mais ce que nous essayons de partager, c’est l’histoire que la météo laisse derrière, et nous aidons les gens à s’y préparer.“ dit-il. “Le NDI nous donne une nouvelle façon, plus engagée de faire notre travail, fournir les meilleures prévisions dans le monde pour aider les utilisateurs à prendre de meilleures décisions en tenant compte du temps.“

Plus d'articles par Ellen Camloh

En savoir plus sur :

Share this article:

Broadcast - Traditional, Broadcast - Web, Customer Stories, Home Page, IP Workflow, Live Production, Live Streaming, NDI, NDI Applications, NDI Page, NewTek Connect Pro, NewTek IP Series, TriCaster, TriCaster TC1, TriCaster 8000, TriCaster Page, NC1 Studio I/O, German, French,

TriCaster TC1, NewTek IP Series, The Weather Company, Jim Robinson, The Weather Channel, weather.com, IBM, NDI, NewTek Connect Pro, NDI Telestrator, NC1 Studio I/O, Digital Weather Center, IP Workflow,


x
Chat with a Sales Specialist